Cinéma en 30 secondes – DOCUMENTAIRE

cinema_30_secondescoup_coeur_biblioPour tout savoir sur le cinéma : histoires, genres, mouvements, réalisateurs, acteurs, studios, festivals, prix, techniques, etc.

Tout cela dans un volume de 160 pages.

Gustave Eiffel et les âmes de fer

gustave_eiffel.jpgsuper_bouquinUn roman dont l’action se déroule dans le Paris du XIXe siècle, dans un contexte d’Exposition universelle. Âgé de 23 ans, Gustave Eiffel répond à un appel de candidatures pour intégrer une société secrète de savants s’intéressant aux phénomènes surnaturels (la S.S.S.S.S.S.) Bien qu’il manque un peu de confiance en lui, Gustave devra s’aventurer dans une enquête entourant une manufacture de métallurgie, qui contient un mystérieux phénix. [SDM]

Critique : Le roman reprend des personnages des romans précédents de Flore Vesco, comme celui de Louis Pasteur. Dans un contexte de développement industriel massif, la question de l’homme-machine et du Golem se pose dans un récit d’aventures s’inspirant adroitement de la littérature du XIXe siècle. [SDM]

Jackaby. 1

jackaby.jpgsuper_bouquin1892. Fraîchement débarquée à New Fiddleham, une ville portuaire de Nouvelle-Angleterre, Abigail Rook, 17 ans, cherche le moyen de faire un peu d’argent de poche quand elle fait la rencontre d’un individu plutôt étrange: R. F. Jackaby. Ce dernier s’avère capable de deviner des informations sur elle sans lui poser la moindre question et il paraît alors évidant pour la jeune femme qu’il est un détective. Or, celui qui lui demande de devenir son assistante n’est pas n’importe quel détective, il a en fait la capacité de voir des entités et des phénomènes que personne d’autre ne peut percevoir. Liant les affaires menées par la police aux machinations des créatures de l’au-delà, l’enquêteur médium se penche sur des cas mystérieux en entraînant Abigail à sa suite. [SDM]

Une série d’enquêtes policières ayant pour toile de fond une lugubre atmosphère victorienne et mettant en scène un duo en tous points semblable à celui formé par Sherlock Holmes et John Watson. En effet, les capacités de déduction hors pair de Jackaby, son ton pince-sans-rire et son décalage évident avec la réalité de son époque sont tous des emprunts à peine voilés au personnage de Conan Doyle, tandis qu’Abigail, qui assure la narration, peine à sortir de son ombre pour affirmer ses propres talents de détective. La dynamique ainsi créée entre eux se veut drôle et intéressante, les décors habilement décrits sont quant à eux tout à fait intrigants, mais la lecture demeure somme toute plutôt légère, n’abordant pas de thématiques plus profondes que les mystères mêlant crime et paranormal. [SDM]



ALBUM PHOTOS