Le photographe. 1

photographeEmmanuel Guibert
2003
BDF G944p

Empruntant le style « reportage de guerre », cet album raconte la mission du photographe Didier Lefèvre en Afghanistan lors de la guerre contre les Soviétiques en 1986. Proche de la chronique géopolitique, cet album rapporte du même coup le vécu des individus impliqués. Témoigne de la réalité des événements. La forme est originale: les photos et les dessins se succèdent de façon harmonieuse, produisant une trame continue. [SDM]

Bande dessinée très réussie. Le déroulement de l’action, qui se passe en Afghanistan, nous rapproche de la réalité des travailleurs humanitaires qui séjournent en ce pays. Le ton est juste et les images très intéressantes. Pour les amateurs de BD, mais aussi d’actualité, de politique et de sociologie.

Au bonheur des ogres

bonheur_ogreDaniel Pennac
1985
P412a

Côté famille, maman s’est tirée une fois de plus en m’abandonnant les mômes, et le Petit s’est mis à rêver d’ogres Noël.
Côté cour, tante Julia a été séduit par ma nature de bouc (de bouc émissaire). Côté boulot, la première bombe a explosé au rayon des jouets, cinq minutes après mon passage. La deuxième, quinze jours plus tard, au rayon des pulls, sous mes yeux. Comme j’étais là aussi pour l’explosion de la troisième, ils m’ont tous soupçonné. Pourquoi moi ? Je dois avoir un don.[Renaud-Bray]

Déjanté et rigolo, ce roman est une bouffée d’air frais. L’écriture est fine et parsemée de jeux de mots d’une habileté surprenante. L’intrigue est très bien menée. À recommander, même aux non-lecteurs.

Nouvelles orientales et désorientées

Nouvelles orientales et desorienteesOok Chung
1994
C559n

Par un Canadien d’origine coréenne, né au Japon et terminant en France une thèse de doctorat sur Le Clézio, un recueil de quinze nouvelles situées en Inde, au Japon, en France, au Canada, etc., qui traitent de dépaysement, de déracinement, de mort (celle du père), de l’aliénation de l’étranger, etc. L’auteur déclare avoir exploité l’antithèse Occident-Orient et pratiqué le « réalisme magique », c’est-à-dire « le fantastique intérieur ». Un remarquable premier recueil. [SDM]

Surprenant, rigolo, tragique. On passe par une gamme d’émotions.

Un dé en bois de chêne

de bois de cheneSuzanne Jacob
2010
J15d

C’était une femme et un homme qui avaient cultivé l’habitude de s’entendre. Le jour pouvait tomber, la neige, puis le vent, et enfin la nuit, l’entente entre la femme et l’homme ne tombait pas. Quand ils avaient un différend sur la direction à emprunter, ils faisaient appel à un dé en bois de chêne qu’ils avaient trouvé au bord du fleuve, un matin de leur premier voyage le long du fleuve. Quel drôle de dé que ce dé qu’ils avaient trouvé par hasard, un dé qui avait six côtés mais une seule face, celle du trois, avec deux yeux tout ronds et la bouche qui faisait « oh ! ». On gagnait si le dé tombait face contre ciel, on perdait si le dé tombait face contre terre. C’était l’usage et la règle que l’homme et la femme avaient décidés.

Suzanne Jacob écrit comme d’autres pratiquent la divination. Ses textes sont des sortes d’oracles. Ce sont des énigmes qu’elle nous propose, mais des énigmes qui ouvrent le réel et nous donnent accès à son sens le plus profond. [Renaud-Bray]

Sensible. Écriture douce et coulant comme l’eau. Beaucoup de beauté.

Pars vite et reviens tard

pars viteFred Vargas
2001
V297p

Si on aime l’insolite tant dans l’intrigue que chez les personnages, voici un roman policier très écrit et rempli de digressions divertissantes. [SDM]

Intrigue très bien menée. On entre dans un univers où les protagonistes croient qu’ils devront faire face à une peste dévastatrice. Un enquêteur devra résoudre les circonstances entourant des morts suspectes. L’auteur profite du climat de tension pour parler des grandes pestes historiques. Efficace.

Une douce flamme

douce_flammePhilip Kerr
2010
K41d

Cinquième intervention de l’inspecteur Gunther, à Buenos Aires, en 1950, où il poursuit sa chasse aux nazis. [SDM]

Le personnage de Bernie Gunther, ancien SS, ancien détective privé qui se spécialisait dans les personnes disparues. Dans ce roman, il se retrouve au côté de Ricardo Klement (alias Adolf Eichmann) et d’anciens nazis. Le chef de la police lui demande d’élucider une affaire de meurtre, qui a des similitudes avec un cas non élucidé à Berlin dans les années 30. Gunther tente de boucler une enquête commencée il y a 20 ans. Le livre passe du passé au présent afin de reconstituer l’enquête dans les années 30 et de trouver les réponses à ses questions.

Disparu à jamais

disparu_jamaisHarlan Coben
2003
C655d

Les révélations d’une mère mourante à propos de son fils aîné incite le plus jeune à partir à sa recherche après onze ans… L’art du rebondissement à son meilleur… [SDM]

Les accoucheuses 1. La fierté

accoucheuses_fierteAnne-Marie Sicotte
2006
S567a

Second roman d’une auteure qui a également publié des biographies de Marie Gérin-Lajoie et Gratien Gélinas. Un roman qui débute en 1845, dans le faubourg Sainte-Anne, à Montréal, et qui a pour protagonistes une sage-femme, Léonie, et sa fille de seize ans, Flavie, qui entend suivre les traces de sa mère. Un vigoureux tableau de la condition féminine au Québec, au 19e siècle, qui aborde les rivalités entre médecins et sages-femmes, les soins aux femmes enceintes démunies et la lutte contre un clergé obscurantiste. Le premier tome s’achève en 1849. [SDM]

Déjà un classique de la littérature historique québécoise. Plaira à tous ceux qui ont apprécié les romans de Michel David ou de Louise Tremblay-D’Essiambre.